Maître d’ouvrage : Communauté de Communes Aunis Sud (Charentes-Maritimes) Mission : études : 2018 Maîtrise d’oeuvre : 2019 équipe : SIT&A Conseil, BET VRD (Mandataire) Agence Gilles GAROS, paysagiste concepteur et urbaniste OPQU ascale UCHAN, Architecte DPLG Oréade-Brèche, BET Environnement Surface : 13.4 ha Coût des travaux : 1 400 000€ HT Localisé en zone périurbaine de Surgères, bordé à l’ouest par l’usine de méthanisation et la centrale photovoltaïque surplombant la route départementale 115, le site est constitué de prairies agricoles ouvertes, délimitées au nord par quelques bosquets des exploitations agricoles, desservi par une voie communale, et contraint par la présence de vestiges archéologiques. Le projet est structuré par une trame végétale indigène continue bordant les rives de la voie de desserte, et permettant le préverdissement des limites de lots (25 U de surface variée), tout en intégrant des clôtures champêtres situées en retrait du domaine public. Sa typologie variée (bosquets sur le site archéologique, alignement arboré en rive de voie nord-sud, haies bocagères et haies champêtres indigènes, essences fruitières), garantit la continuité du corridor écologique. Un réseau de noues collecte les eaux pluviales et les achemine vers les bassins de rétention au sud du site. La continuité des déplacements doux, est assurée par un sentier mixte (piétons, cycles) de 3 m de large, isolé de la voie de desserte principale par la noue. L’aire d’accueil (pique-nique, détente) centrale est proche du parking mutualisé (PL, VL).
Maître d’ouvrage : Communauté de Communes Aunis Sud (Charentes-Maritimes) Mission : études : 2018 Maîtrise d’oeuvre : 2019 équipe : SIT&A Conseil, BET VRD (Mandataire) Agence Gilles GAROS, paysagiste concepteur et urbaniste OPQU ascale UCHAN, Architecte DPLG Oréade-Brèche, BET Environnement Surface : 13.4 ha Coût des travaux : 1 400 000€ HT Localisé en zone périurbaine de Surgères, bordé à l’ouest par l’usine de méthanisation et la centrale photovoltaïque surplombant la route départementale 115, le site est constitué de prairies agricoles ouvertes, délimitées au nord par quelques bosquets des exploitations agricoles, desservi par une voie communale, et contraint par la présence de vestiges archéologiques. Le projet est structuré par une trame végétale indigène continue bordant les rives de la voie de desserte, et permettant le préverdissement des limites de lots (25 U de surface variée), tout en intégrant des clôtures champêtres situées en retrait du domaine public. Sa typologie variée (bosquets sur le site archéologique, alignement arboré en rive de voie nord-sud, haies bocagères et haies champêtres indigènes, essences fruitières), garantit la continuité du corridor écologique. Un réseau de noues collecte les eaux pluviales et les achemine vers les bassins de rétention au sud du site. La continuité des déplacements doux, est assurée par un sentier mixte (piétons, cycles) de 3 m de large, isolé de la voie de desserte principale par la noue. L’aire d’accueil (pique-nique, détente) centrale est proche du parking mutualisé (PL, VL).

surgères

Parc d’Activités économiques de la Combe

surgères

Parc d’Activités économiques de la Combe